France mobilité électrique
Le site de l'Avere-France
 
Suivez nous sur ...
France mobilité électrique France mobilité électrique France mobilité électrique France mobilité électrique Actualités Trouver des bornes de recharge

AirParif publie son bilan annuel 2012

11 avril 2013
par Grégoire Fleury
Imprimer

2012 ne sera pas l’année du changement pour la qualité de l’air en Ile de France d’après Airparif. L’association estime en effet qu’environ 3 millions de franciliens sont exposés à des taux de polluants supérieurs à la réglementation, en particulier aux abords des axes de transports.

Sur l’ensemble des polluants mesurés en Ile de France par l’association Airparif, 5 résistent encore et toujours aux actions mises en place pour améliorer la qualité de l’air respiré par les habitants de la région : le dioxyde d’Azote, les particules fines (PM10 et PM2,5), l’ozone et le benzène.

Après une décroissance significative des teneurs de fonds observée depuis le début des années 2000, la baisse des niveaux s’est ralentie depuis plusieurs années pour le dioxyde d’azote (NO2). Il reste donc une problématique forte puisque 3 millions de Franciliens sont potentiellement exposés à un dépassement de la valeur limite annuelle. De plus la légère diminution des niveaux observée en situation de fonds entre 2011 et 2012 s’explique par la météorologie qui a été globalement dispersive en 2012.

Le NO2 étant majoritairement lié au trafic routier, c’est en particulier le long des grands axes routiers que l’on observe des dépassements récurrents des valeurs limites.

Si aucune amélioration ne se dessine, l’année 2012 semble toutefois marquer une stabilisation de la part du NO2 dans les concentrations d’oxydes d’azote.

Concernant les particules fines, ce sont les 11,7 millions franciliens qui sont concernés et en particulier les 2,4 millions de franciliens qui sont potentiellement exposés à un dépassement de la valeur limite journalière en PM10 et les taux de PM2,5 sont 1,5 fois supérieurs au seuil de l’objectif de qualité…


Pollution atmosphérique à Paris

À proximité du trafic les dépassements des niveaux de PM10 sont récurrents et les taux de PM2,5 sont deux à trois fois supérieurs aux seuils limites.

Pour l’ozone, la météorologie estivale n’ayant pas connu d’épisode durable de temps ensoleillé et très chaud associé à une absence de vent, on observe une stabilisation des dépassements du seuil de l’objectif qualité. Les résultats sont proches de ceux observés entre 2007 et 2009.

Enfin, pour le benzène, la météorologie a encore une fois eu un effet positif. Pour autant, les niveaux de fonds restent stables depuis plusieurs années. Les axes routiers représentant ici aussi un point dur.


On peut donc dire pour ces polluants que la forte baisse observée dans les années 90-2000 s’est atténuée et seule la météorologie a permis de noter une légère amélioration de la qualité de l’air en 2012. Seule la mise en place d’actions volontaires permettra d’obtenir les résultats attendus par la communauté Européenne, que se soit de l’autopartage [1], le développement de la mobilité électrique et des services de transport en commun.

Le tableau n’est pas totalement noir car de nombreux polluants respectent depuis plusieurs années les normes en vigueur et/ou les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé : composés aromatiques monocycliques et polycycliques, monoxyde de carbone, dioxyde de souffre, plomb, arsenic, cadmium, nickel, ou encore les composés volatiles précurseurs de l’ozone.

L’ensemble des données statistiques relatives aux mesures de pollution en Ile-de-France sont disponibles sur le site internet d’AIRPARIF à l’adresse suivante : www.airparif.asso.fr

Toutes les cartes annuelles de pollution sont disponibles ici.


À lire également :

Qualité de l’air : Bruxelles s’apprête à sanctionner 17 Etats-membres

Un plan d’urgence pour la qualité de l’air en France

Illustration : © AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l’Air en Ile-de-France

Notes

[1] une voiture en auto-partage remplace neufs voitures individuelles : http://www.france-mobilite-electriq…

Portfolio




L’Avere-France, Breezcar.com et ChargeMap ont lancé le premier Baromètre trimestriel des bornes de recharge en France ! La France compte aujourd’hui plus 8 000 bornes de recharge disponibles sur le territoire. Avec les projets en cours de développement c’est plus de 2 300 bornes supplémentaires qui (...)

En mars 2014, les véhicules électriques connaissent un sursaut du nombre d’immatriculations avec 713 VE particuliers en mars 2014 contre 411 en février. En comptant les utilitaires, les ventes totalisent 1 037 modèles 100% électriques. Le marché des véhicules hybrides reste stable avec 3 888 (...)

Pour les élections municipales, l’Avere-France avait appelé de ses voeux les candidats à soutenir la mobilité électrique. A l’heure des résultats, force est de constater que la question a mobilisé les nouveaux maires, et ce, indifféremment du bord politique. Consensuel, le véhicule électrique devrait (...)

Suivre la vie du site © FRANCE MOBILITÉ ÉLECTRIQUE 2014 |  Mentions légales  |  Réalisation  |  Partenaires   |   Qui sommes nous ?   |   Média-Presse   |   Contact   |  Mot de passe oublié ?