France mobilité électrique
Le site de l'Avere-France
 
Suivez nous sur ...
France mobilité électrique France mobilité électrique France mobilité électrique France mobilité électrique Actualités Trouver des bornes de recharge

Project Zéro : entre l’hélicoptère et l’avion zéro emission

15 mars 2013
par Justin Aschard
Imprimer

Dévoilé le 5 mars dernier par la société Finmeccanica AgustaWestland, « Project Zero » sera un démonstrateur de la technologie des rotors basculants, donnant un aperçu impressionnant de ce dont les giravions seront capable à l’avenir.

Loin d’être d’une simple étude papier, le programme “Project Zero” est entièrement financé par AgustaWestland, et se présente comme un aéronef hors du commun ayant déjà fait ces preuves en vols.

Grâce à ses deux rotors qui peuvent être inclinés de plus de 90 degrés, ce laboratoire technologique est conçu pour pouvoir décoller comme un hélicoptère et se convertir en un aéronef une fois en vol. Les rotors de l’appareil sont entraînés par des moteurs électriques performants alimentés par des batteries rechargeables. De futures solutions hybrides, basées sur un moteur diesel entraînant un générateur, sont également à l’étude. Sur le même principe que le freinage par récupération, lorsque l’avion est à l’arrêt et fait face au vent, les rotors peuvent s’incliner vers l’avant, tourner en sens inverse et ainsi recharger le système de stockage d’énergie.

Tous les systèmes de contrôle du démonstrateur (commandes de vol et les actionneurs de train d’atterrissage) sont alimentés électriquement permettant à l’appareil de s’alléger du système hydraulique, complexe et lourd requis par les giravions conventionnels.

En croisière, le vol unidirectionnel se fait principalement grâce aux ailes, avec la contribution du fuselage et du carénage. Les ailerons fournissent le contrôle du tangage et du roulis, tandis que l’empennage en V assure une stabilité longitudinale. Mais, conçues pour être amovibles, les parties extérieures de ces ailes peuvent être retirées dans le cas où « Project Zero » effectuerait des missions en « mode hélicoptère ».

Cet avion est donc silencieux, a une très faible signature thermique et ne nécessite pas d’oxygène, ce qui lui permet de voler à haute altitude ou dans des conditions fortement polluées, comme les éruptions volcaniques par exemple.

Daniele Romiti, le PDG d’AgustaWestland, a déclaré : « Le programme le démonstrateur technologique “Project Zero” rassemble un grand nombre de technologies de pointe sur lesquelles notre entreprise AgustaWestland a fait de nombreuses recherches ces dernières années ; et démontre une base technologique solide à partir de laquelle nous allons développer de nouveaux produits pour répondre aux besoins de nos clients dans le futur. Nous croyons fermement que le concept de rotor basculant deviendra l’avenir des giravions à haute vitesse car il offre une vitesse et une autonomie beaucoup plus grande que la technologie actuelle des hélicoptères. [1] »

Conçu et construit depuis un peu plus d’un an, le démonstrateur a effectué son premier vol sans pilote captif en Juin 2011 à la base de AgustaWestland situé à Cascina Costa en Italie. Depuis, il a secrètement volé de façon stationnaire et autonome à plusieurs reprises en 2011 et 2012. À suivre.


À lire également : Tentative de record du monde pour le Flying électron

Illustration : © AgustaWestlan

Notes

[1] The ‘Project Zero’ technology demonstrator program brings together many of the advanced technologies AgustaWestland has been researching in recent years and demonstrates our strong technological base from which we will develop new products to meet the needs of our customers in the future. We strongly believe in the tilt rotor concept as the future of high speed rotorcraft flight as it offers much greater speed and range than compound helicopter technology.

Portfolio




L’Avere-France, Breezcar.com et ChargeMap ont lancé le premier Baromètre trimestriel des bornes de recharge en France ! La France compte aujourd’hui plus 8 000 bornes de recharge disponibles sur le territoire. Avec les projets en cours de développement c’est plus de 2 300 bornes supplémentaires qui (...)

En mars 2014, les véhicules électriques connaissent un sursaut du nombre d’immatriculations avec 713 VE particuliers en mars 2014 contre 411 en février. En comptant les utilitaires, les ventes totalisent 1 037 modèles 100% électriques. Le marché des véhicules hybrides reste stable avec 3 888 (...)

Pour les élections municipales, l’Avere-France avait appelé de ses voeux les candidats à soutenir la mobilité électrique. A l’heure des résultats, force est de constater que la question a mobilisé les nouveaux maires, et ce, indifféremment du bord politique. Consensuel, le véhicule électrique devrait (...)

Suivre la vie du site © FRANCE MOBILITÉ ÉLECTRIQUE 2014 |  Mentions légales  |  Réalisation  |  Partenaires   |   Qui sommes nous ?   |   Média-Presse   |   Contact   |  Mot de passe oublié ?